Pitié pour les hommes

L’euthanasie : le droit ultime
Denis Labayle
Editions Stock, Collection : Parti pris, 2009, 12 euros


De nombreuses personnalités - médecins, scientifiques, artistes, journalistes, responsables politiques - soutiennent la démarche du docteur Labayle exprimée dans son livre, et réclament le droit à l’euthanasie, cette ultime liberté. Agence France Presse 18 février 2009.

Nous approuvons et soutenons la démarche du docteur Labayle, exposée dans son livre Pitié pour les Hommes, l’euthanasie, le droit ultime, qui réclame une révision de la loi sur la fin de vie. Comme lui, nous demandons la dépénalisation de l’euthanasie, en souhaitant que la future loi s’inspire des réformes déjà réalisées en Belgique et en Hollande, afin d’offrir à ceux qui le désirent cette ultime liberté. Il s’agit d’accorder à chacun, pour le dernier départ, une valeur absolue qui se nomme selon le préambule premier de la Déclaration universelle des droits de l’homme de 1948 : la dignité.

Jean AMADOU (chansonnier) Maurice AGULHON (professeur Honoraire au Collège de France) Hugues AUFRAY (chanteur) Etienne BAULIEU (biologiste, Professeur au collège de France) Louis BERIOT (journaliste) Antoine BOURSEILLER (cinéaste) André BRINCOURT (écrivain, journaliste) Noëlle CHATELET (écrivain) Hélène CIXOUS (écrivain) François de CLOSETS (journaliste, écrivain) Christiane COLLANGE (écrivain) Régine DEFORGES (écrivain) Danièle DELORME ( comédienne) Mylène DEMONGEOT (comédienne) Marc-Alain DESCHAMPS (professeur de psychologie) Dominique FERNANDEZ (écrivain) Jean FERNIOT (journaliste) Viviane FORRESTER (écrivain) Yves GALIFRET (Professeur émérite au collège Pierre et Marie Curie) Benoîte GROULT (écrivain) Roger HANIN (comédien) Françoise HARDY ( chanteuse) Nelly KAPLAN (cinéaste) Patrick KESSEL (journaliste et Président d’honneur du Comité Laïcité République) Simone LACOUTURE (journaliste) Jean LACOUTURE (journaliste) Charles LIBMAN (avocat) Jacques MAILHOT (chansonnier) Noël MAMERE (député Vert) Marcel MARECHAL (directeur des Tréteaux de France) Henriette MARTINEZ (députée UMP) Bruno MASURE (journaliste) Albert MEMMI (écrivain) Betty MIALET (éditrice) Michel ONFRAY (Philosophe) Emile PAPIERNIK (Professeur de médecine) Jean-Claude PECKER (Professeur honoraire au collège de France, membre de l’Institut) Gilles PERRAULT (écrivain) Micheline PRESLE (comédienne) Hubert REEVES (astrophysicien) Michel ROCARD (ancien premier ministre, PS) Jean-Luc ROMERO (conseiller régional d’Île-de-France et président de l’ADMD) Maurice SINET (Siné) (dessinateur) Bernard THEVENET (vainqueur du tour de France) Michel VERRET (sociologue) Françoise XENAKIS ( écrivain)

Présentation du livre

Trop d’hypocrisie dans ce débat ! Trop de silences coupables, d’insultes, de procès d’intention ! Trop de politiquement correct, et d’humainement incorrect. Trop de déclarations péremptoires faites par des ignorants, de jugements déplacés, de bavardages indécents. Trop de pseudo-« sages », de politiciens timorés, de religieux doctrinaires. Trop de spécialistes incompétents, de « professeurs » qui professent sans savoir. Beaucoup trop…

Dans Pitié pour les Hommes, Denis Labayle, médecin hospitalier, dénonce la scandaleuse distorsion des mots employés, l’utilisation malhonnête d’amalgames. Il s’oppose au dogme, soi-disant absolu, du « respect de la vie », et rappelle une autre priorité : la lutte contre toutes les souffrances. Il stigmatise le lâche abandon thérapeutique et social de tant d’êtres humains, la schizophrénie des autorités médicales, une loi sur la fin de vie aussi ambiguë que coercitive, en décalage avec la demande des citoyens et la pratique médicale quotidienne. Il met en cause certaines pratiques dogmatiques qui poussent les soins palliatifs jusqu’à l’acharnement, jusqu’à l’absurdité.

La demande d’euthanasie, explique l’auteur, ce droit ultime de l’Homme, est aussi une manière de refuser de voir la fin de l’existence comme une catastrophe annoncée, et de redonner à la mort un visage humain ? Qu’elle redevienne ce qu’elle n’aurait jamais dû cesser d’être : une phase de la vie.

Denis Labayle, chef de service pendant vingt-cinq ans dans un hôpital de la région parisienne, connaît bien le sujet pour avoir été quotidiennement en contact avec des patients atteints de maladies graves. Il est à l’origine du manifeste des 2 000 soignants qui, en 2007, ont publiquement affirmé avoir aidé à mourir des malades en fin de vie, répondant à leur demande et à celle de leurs proches, obéissant ainsi au devoir de compassion.

Presse, Radio, Télé


Lire, décembre 2008 ; Sud Ouest, 8 février 2009 (inteview de Dominique Richard) ; Le Télégramme, 11 février (interview de Yves Loisel) ; Nouvel Observateur 12,18 février ; Métro, 12 février ; Le Monde (Le livre du jour par Cécile Prieur) 15 février 2009 ; AFP 18 février 2009. France 5 Magazine Santé, 4 mars 2009