Rouge majeur

Denis Labayle
Editions Dialogues (2011), 18 euros

« Le 5 mars 1955, Nicolas de Staël assiste à un concert au théâtre Marigny, à Paris. Bouleversé par la musique d’Anton Webern, il décide de traduire par la peinture son émotion. Dix jours plus tard, il se jette par la fenêtre de son atelier. Pourquoi un artiste jeune, séduisant, au faîte de sa gloire met-il fin à ses jours ? Jack Tiberton, journaliste au Washington Tribune, est le seul à connaître la vérité car, pendant ces dix jours, il était là. Il a tout vu, tout entendu, et surtout tout noté. »

Prix des Lecteurs de Brive 2009


Le roman de Denis Labayle mène le lecteur au cœur de la création, là où l’émotion jaillit, comme ce rouge incandescent choisi par Nicolas de Staël pour son dernier tableau, Le Concert..

Un voyage dans l’avant-garde artistique des années cinquante, une réflexion passionnante sur la création et ses doutes, la solitude de l’artiste qui cherche au-delà de l’horizon. Dix jours fictifs, possibles, qui font revivre cet énigmatique personnage, l’un des plus talentueux peintres de la France d’après-guerre, Nicolas de Staël.

PRIX DES LECTEURS DE BRIVE 2009

PRESSE

Un livre majeur. Livre remarquable, magnifique. Stéphane Calmeyn. Rédacteur en chef. Sélection du Reader’s digest. Coup de coeur du mensuel.

Denis Labayle signe là un roman passionnant nous plongeant dans l’ambiance de Paris après-guerre... Il permet une immersion totale dans les méandres de la création. Note : cinq étoiles. Obiwi.fr

Denis Labayle retrace les derniers jours de la vie de Nicolas de Staël à travers le regard tour à tour attendri, envieux et admiratif de Jack. C’est un bel hommage à ce peintre. Frédéric Bargeon. Parutions. com

Bien que fiction, ce merveilleux petit roman dresse un portrait de l’artiste en proie aux tourments de la création et retrace l’atmosphère de l’avant-garde artistique des années cinquante. Le Généraliste

Un concert en couleur. L’évocation romancée de Nicolas de Staël à travers le regard d’un journaliste américain... Denis Labayle se lance dans l’exploration psychologique acérée d’une personnalité bouillonnante, autant inspirée par ses vives amitiés masculines que par les femmes... Une histoire bâtie sur l’émotion, avec un effet palimpseste fondé sur les correspondances entre le monde réel et l’intuition qu’en a le peintre. Sud Ouest Dimanche. Isabelle de montvert-Chaussy

L’auteur réussit l’exploit de conjuguer les genres, pour y recueillir l’essence même de toute une vie... C’est la renaissance d’un artiste à laquelle nous assistons sous la plume de Denis Labayle. Even.fr.Maud Denarié. Note : 4 étoiles

Un roman dense, intense, qu’on lit d’une traite. Le meilleur, peut-être de Denis Labayle. Note maximale : trois étoiles. Yves Loisel. Le Télégramme.

Ce n’est pas l’aridité d’une spéculation philosophique fumeuse qui attend le lecteur, mais l’exubérance de l’invention romanesque dans une langue lumineuse, et, pour finir, une découverte inattendue. Paul Villach. Agora Vox

TELE- RADIO

Rouge majeur a été présenté sur France 2 dans l’émission "Les mots de minuit". Denis Labayle a présenté son livre sur France Musique le 3 novembre à l’émission de "A portée de mots", sur France Inter. Portrait d’un roman le 30 novembre, et sur France Culture. Du jour au lendemain le 8 décembre 2008.