Mauvaise graine de mandarin

Denis Labayle
Editions Le Centurion. 1988, 204 pages. 14 euros.


Présentation du livre

Que sait-on de l’hôpital ? Que connaît-on de son fonctionnement ? Le jour où la maladie s’installe, on se trouve confronté à un univers opaque, attendant de lui, tout à la fois, compétence technique, confort, disponibilité des soignants, secours psychologique et prise en charge économique.
Son organisation est-elle adaptée à l’exercice de la médecine d’aujourd’hui ? Pyramidale, cloisonnée en services, permet-elle le travail d’équipes qui s’impose avec l’approfondissement et l’éclatement des savoirs ? Dès les années 70, une refonte des structures est apparue nécessaire. La réforme institutionnelle n’a pas été faite. Les initiatives sont venues de la base.
Denis Labayle est l’un des premiers à s’être lancé dans cette aventure – car il s’agit bien d’une aventure. Il est l’un des promoteurs de la départementalisation à l’hôpital d’Evry, en ville nouvelle.
Egalité entre médecins, participation réelle de tout le personnel… l’équipe soignante optimise les compétences et innove pour l’amélioration de la qualité des soins.

Presse

« Utopie ? Peut-être. Mais l’auteur n’est pas un penseur coupé de la réalité. Sa réflexion s’appuie sur une étude des problèmes concrets posés par la gestion plus collective d’un établissement du secteur public. C’est ce qui la rend passionnante ou irritante selon que l’on est favorable ou hostile à des tentatives comme celle de l’hôpital d’Evry visant à démontrer que le progrès de l’humanité peut venir désormais de la base.
Serge Bijonneau - La Nouvelle République du Centre Ouest

« Denis Labayle est un pionnier. Promoteur de la départementalisation à l’hôpital d’Evry, il a cherché à instaurer l’égalité entre les médecins, la participation réelle de tout le personnel, essayant dans la dynamique du travail collectif d’améliorer les soins. »
Politis

« Le capital humain pris en considération optimise les compétences et innove pour la qualité des soins. Exactement ce que le malade attend.
Odile Burrus - Infirmière Magazine

« Un livre, à la fois drôle et amer. »
Vital

Radios et Télévisions

Présentation du livre au cours des émissions :
  de France Inter (Le téléphone sonne) le 5 mai 1988
  de l’émission Apostrophe de Bernard Pivot sur Antenne 2, le 28 mai 1988
  de l’émission « Libre et change » de Michel Polac en décembre 1988 avec participation de l’auteur.